Il n'est plus question de "morosité" des Français depuis le choc du scandale Cahuzac, il s'agit plutôt d'une profonde consternation généralisée.

Pour l'heure, les dirigeants de notre pays semblent surtout préoccupés par la fin possible de la Réppublique. Une République qui depuis longtemps n'est plus démocratique...Cette République qui a peu à peu perdu le sens de la fraternité, l'égalité et la liberté (dans l'ordre chronologique des pertes).  Mais derrière cette Mariane, ce sont les "90°/°" (pour reprendre l'expression du prix Nobel de la paix américain Joseph E Stiglitz) des Français qui sont dans l'indigeance ou en voie d'y entrer. 

A quand la vraie lutte contre les fraudeurs des paradis fiscaux et les rémunérations excessives des "1°/°" ? Aujourd'hui il est déjà tard, demain encore plus et après demain trop...

Le 7 avril, jour du Marathon de PARIS